Cliquez et glissez

Chargement

Levée de fonds

2012

Le développeur de services, d’outils et de solutions pour la TV numérique et connectée lève des fonds auprès de CM CIC Capital Privé, minoritaire, pour lancer son nouveau logiciel.

Clients & Contrepartie

Après treize ans de développement sur fonds propres qui l’amènent à tabler sur 4 à 5 M€ de chiffre d’affaires en 2012 avec soixante personnes en France et à SingapourHttv ouvre aujourd’hui son capital à CM CIC Capital Privé. L’investisseur l’accompagne dans le lancement commercial de son dernier logiciel firmware pour les décodeurs, boxes et boitiers qui enrichit la palette des fonctionnalités existantes en matière de TV interactive. Ce logiciel, utilisant notamment les fonctionnalités de HbbTV (un standard pour « intercactiver » la TV avec une connexion broadcast et broadband), pourrait lui permettre de multiplier son chiffre d’affaires par dix dans les trois ans.

L’ex P-dg d’Open TV CEO

A l’issue d’ «un process très sélectif et très qualitatif» ainsi que le précise Romain Dehaussy, directeur adjoint de Pax Corporate Finance, CM CIC Capital Privé devient actionnaire minoritaire de Httv. Un montage en actions, avec complément en OC, conditions de résultats,milestones… mais aussi un plan de financement bancaire et contrat de développement participatif, avec Oseo, a été élaboré pour un montant non divulgué qui oscillerait, selon nos informations, entre 2 et 5 M€. L’investisseur entrant rejoint au capital Bernard Dupin et Laurent Etienne, fondateurs et actionnaires majoritaires, ainsi que Jean-Christophe Jubin, le manager deSindiTV -société rachetée en 2011 à Singapour-, et une poignée de salariés. Arrive à leurs côtés Régis Saint Girons, co-fondateur et P-dg d’Open TV (racheté par Nagravision), en tant que CEO. “Il est très important pour httv d’accueillir quelqu’un avec une telle expérience du middleware, à l’échelle mondiale, estime Bernard Dupin, président de la société, convaincu que le nouveau logiciel httvLink (jusque là baptisé httvBox) est “le produit que le marché demande.”

Evolution de modèle

C’est aussi la conviction de Nicolas Meunier, directeur de participations CM CIC Capital privé. « Au vu de son business model, de la typologie de ses clients, des prix et des volumes, la société iséroise peut tout à fait atteindre 50 M€ de chiffre d’affaires à moyen terme et il faut le lui en donner les moyens, d’autant qu’elle a franchi seule toutes les étapes pour en arriver là aujourd’hui, rappelle-t-il. Elle a investi plusieurs millions d’euros ces trois dernières années pour faire évoluer son modèle de la prestation de services – développement de services interactifs- à l’édition de logiciels, et ce, en anticipant la convergence internet-TV. Aujourd’hui, son produit arrive sur le marché en ayant déjà fait parler de lui et il va continuer ! »

Rachat de Sindi TV à Singapour

Tout semble donc en ordre de marche pour permettre à httv d’ « inonder » le marché, d’autant que la société a eu le nez creux en acquérant Sindi TV l’an dernier. « Cette société de Singapour fabriquant les basses couches logicielles pour les fabricants de terminaux, en Asie, a permis à httv d’intégrer ses propres logiciels sur la quasi totalité des terminaux du marché », assure Nicolas Meunier. Présente « aux deux extrémités de la chaîne -chez le spectateur, avec son nouveau firmware et chez les diffuseurs, avec httvStream son logiciel- serveur de signalisation-diffusion d’applications interactives- httv se prépare donc à voir son modèle de rémunération changer, notamment parce qu’elle va percevoir des royalties pour chaque équipement vendu embarquant son firmware.