arrow

Cliquez et glissez

Chargement

arrow

Fundraising

2012

Openways s’ouvre des portes. La JEI développant une « serrure sans contact » à partir d’un téléphone portable, prépare son déploiement commercial avec un premier tour d’un montant de…

Clients & Contrepartie

Ouvrir une porte avec son téléphone portable. A l’origine de cette innovation, la start-up française Openways a bouclé, il y a quelques mois, un premier tour de table de « quelques millions d’euros », entre 2 et 5 selon nos informations. Une opération menée par LMA Invest, une structure d’une dizaine d’associés business angels issue de Le Monde Après, une société de portage salarial pour consultants. Les investisseurs historiques, d’autres business angels dont certaines du réseau Femme Business Angels, qui avaient misé un peu plus d’1 M€ fin 2009, participent également, pour un tiers, à ce tour organisé par Pax Corporate Finance. Les quatre fondateurs, dont le P-dg Pascal Métivier ancien du suédois Assa Abloy, numéro un mondial de la serrurerie, restent majoritaires.

Le téléphone transformé en clé sonore

Dès sa création en octobre 2009, Openways a choisi de s’attaquer simultanément aux marchés européen etaméricain. Si le siège se trouve à Feucherolles, dans les Yvelines, la jeune pousse possède une filiale dans le Connecticut et dispose de représentants à Chicago, Las Vegas et Atlanta. Sa solution est ainsi testée par Ies hôtels IntercontinentalHoliday InnHilton, ainsi que par le groupe hôtelier scandinave Choice. Leurs clients reçoivent un message sur leur téléphone les invitant à composer un numéro de téléphone devant leur chambre. Un son, unique et éphémère, est alors émis, déclenchant l’ouverture de la porte. Openways fabrique dans son atelier de Bidart dans le Pays basque le récepteur sonore, vendu aux hôtels ou indirectement aux fabricants de serrures.

Une ambition mondiale

La jeune pousse de treize personnes veut désormais passer d’une phase d’expérimentation à une phase industrielle. « Il s’agit de prouver à nos clients que notre solution fonctionne partout dans le monde, sur tout type de téléphones et de réseaux », explique Pascal Métivier (photo ci-contre). Les quelques millions levés financeront donc le recrutement d’une force commerciale, la sélection de partenaires pour le support technique, et le déploiement du réseau informatique. Pour ne pas se limiter à la technologie basée sur le son, Openways, dont les concurrents se trouvent en Nouvelle-Zélande, Inde, Suède et Espagne, lance un nouveau module associant le son et la communication sans fil NFC.

Membres associés