arrow

Cliquez et glissez

Chargement

arrow

Levée de fonds

2015

Le Battling Club réalise une levée de fonds, et boxe désormais dans la cour d’Audacia.

Clients & Contrepartie

Passé par HEC et fondateur de la marque Nickel, qu’il a revendu à Interparfums – et aujourd’hui propriété de l’Oréal – Philippe Dumont décide de changer d’univers en 2009.  Il crée un concept de boxing-gyms inédit en France qui s’appuie sur la mythologie associée à la boxe.

Le Battling Club se démarque des salles de sport classiques grâce à un univers authentique centré sur la boxe et accessible à tous. On y propose à la fois de la boxe anglaise et française, de la lutte, du cardio training… Il a vocation à devenir une marque forte de la boxe en France, celle-ci étant d’ores et déjà déclinée au travers de produits cosmétiques dédiés au sport et d’une gamme de textile.

La première salle de Paris, au look vintage, trouve son positionnement définitif centré sur la boxe en 2011. Une deuxième salle est lancée à Angers en 2013. Le succès du concept dépasse aujourd’hui les capacités d’accueil et Philippe Dumont a ainsi décidé de passer à la vitesse supérieure.

A la suite des premiers tours de table assurés par des business angels, Philippe Dumont décide d’accélérer son développement en invitant Audacia à son capital. Cette enveloppe, associée à de la dette bancaire permettra notamment de financer l’ouverture de deux nouveaux clubs parisiens avant de s’étendre aux autres métropoles françaises et européennes.

D’après PAX Corporate Finance, le Battling Club est positionné sur un marché en croissance de 7% par an en moyenne et encore largement en retard sur ceux de nos voisins européens. Il répond à une demande de plus en plus forte des consommateurs pour des concepts différenciés et une qualité supérieure de service se démarquant clairement du low-cost et des salles impersonnelles.

Le réseau compte près de 3000 adhérents (dont 40% de femmes), il affiche un taux de fidélisation supérieur aux standards du marché et prouve bien que la boxe n’est pas qu’une mode mais bien une activité sportive répondant à la demande des consommateurs.

Selon Philippe Dumont, dirigeant de la société, le Battling a la volonté de devenir l’enseigne de référence et leader des boxing-gyms en France. Paradoxalement, ce concept n’est aujourd’hui connu que dans les pays anglo-saxons alors que les français sont à la recherche d’activités sportives ludiques, valorisantes et bénéfiques pour la forme et la santé.

Membres associés